Z UNTHA shredding technology, firma Metran maksymalizuje odzysk twardych tworzyw sztucznych

La société Metran tire le meilleur des composites en plastique dur grâce à la technologie de broyage de UNTHA

La bonne nouvelle : un Bobby-Car cassé peut avoir une seconde vie. Il deviendra un nouveau Bobby-Car ou toute autre pièce en plastique. Cette seconde vie est possible grâce à la séparation optimale de ses matériaux pour le tri ultérieur. La SARL Metran Aufbereitungsges.m.b.H., située à Kematen an der Ybbs, en Basse-Autriche, s’est entre autres spécialisée dans le traitement d’une nouvelle catégorie de déchets collectés que sont les plastiques durs. Avec le broyeur XR3000C de UNTHA, l'entreprise a trouvé la solution parfaite pour le broyage en une étape.

Plus
PR-Metran-Hero

L’activité principale de l’entreprise de recyclage Metran est la récupération de métaux industriels – comme l’alu, le zinc, le cuivre et l’acier inoxydable – et des matières plastiques de qualité supérieure contenus dans les déchets. Cette entreprise familiale est en activité depuis 1984 sur son site de Kematen, où elle emploie 45 personnes. Le groupe Müller-Guttenbrunn, auquel appartient l’entreprise, a quelque 600 employés à son service dans le monde. La thématique des matières composites et la question de savoir comment les séparer au mieux pour récupérer de précieuses matières premières occupent Metran depuis un certain temps déjà. Le broyage de pièces en plastique de grande taille, notamment, était un défi pour lequel le spécialiste du recyclage a cherché, de ses dires, la solution la plus récente et la plus efficiente du marché. « Au cours de nos recherches, nous sommes tombés sur UNTHA et avons pu tester le broyeur XR sur notre site, précisément avec ces matériaux que sont les pièces en plastique dur collectées par la commune. Nous avons vu que le broyeur est exactement ce que nous recherchions et qu’il fournit la coupe dont nous avons besoin pour obtenir la matière optimale en deux dimensions nécessaire au tri ultérieur, d’une taille de 5 cm ou moins », explique Ing. Gunther Panowitz, gérant de Metran. Une version stationnaire du nouveau XR3000C est ainsi en service à Kematen depuis juillet 2020. Et le broyeur de UNTHA s’est révélé tout aussi parfait pour d’autres flux de matières, par exemple pour la séparation plus complexe de composites de cuivre. « Nos collaborateurs sont curieux. Chaque jour, nous testons ce dont il est encore capable », explique le gérant.

Le plastique dur : un défi

Chez Metran, la contrainte particulière est un broyage en une étape de plastiques durs assemblés avec du fer et des métaux. Avec sa bielle et son essieu en fer, le Bobby-Car est l’exemple-type d’un tel assemblage et est devenu en quelque sorte la mascotte de la société Metran. Mais les chaussures de ski, les sièges pour enfants et les meubles de jardin sont des objets que l’on retrouve tout aussi souvent parmi les déchets de plastique dur collectés. Chez Metran, ces pièces provenant de la collecte communale sont broyées en une étape, puis le fer et les métaux sont séparés par des aimants et des séparateurs de métaux non ferreux. Le plastique coupé arrive ensuite en aval sur des séparateurs, et les lignes d’extrusion de MGG Polymers, la section Plastiques de l’entreprise, trie les plastiques en fonction de leur type, comme le PP, le PE, le PS et l’ABS, et même le PC et le PC ABS. Ces différents plastiques remplissent les mêmes critères que des neufs et sont recyclables à volonté. Avec le XR3000C et ses compétences en matière de broyage en une étape, Metran a trouvé le broyeur optimal pour ce secteur d’utilisation précis. L’entreprise est particulièrement impressionnée par la tolérance des blocs de couteaux, du rotor ou du stator face aux pièces en fer et métalliques qui adhèrent aux pièces en plastique, ainsi que par la géométrie des pièces coupées.

UNTHA tient ses promesses

La faible consommation électrique, la facilité de maintenance et les débits élevés pouvant atteindre jusqu'à 10 tonnes par heure font partie des autres avantages dont profite Metran. L’exploitant décrit le XR3000C comme étant robuste, fiable et durable. Grâce à son entraînement élaboré, il est possible d’atteindre des débits élevés tout en consommant moins de courant. « Avec le broyeur XR de UNTHA, nous avons trouvé la solution parfaite pour le broyage de plastiques durs comme les Bobby-Cars, par exemple. Nous pouvons dissocier au mieux les pièces composites, séparer le fer et les métaux du plastique et les préparer pour le tri ultérieur. Nous avons aussi testé la machine avec d’autres matériaux, comme des câbles et des composites complexes contenant du cuivre. Sa flexibilité et sa robustesse nous enchantent. C’est sûr, la machine coûte un bras, mais elle tient ses promesses », résume Gunther Panowitz, gérant de Metran.

Plus d'informations
Plus d'informations