Un broyeur mobile transforme le traitement de biomasse chez Crapper & Sons

Crapper & Sons, une entreprise de gestion des déchets établie de longue date, a encore renforcé son programme de ressources en investissant dans un nouveau système de broyage destiné à transformer les déchets de bois en combustible issu de la biomasse.

Plus
PR-Crapper-and-Son-Hero

Cette entreprise familiale a débuté en tant qu’exploitation de carrières il y a plus de 60 ans. Elle possède un site de décharge dans le Wiltshire, dont 12 hectares sont véritablement consacrées à récupérer autant de « déchets » que possible.

Auparavant, Crapper & Sons traitait le bois à son siège de Wootton Bassett en utilisant un broyeur grande vitesse alimenté par un broyeur basse vitesse. Mais la résistance limitée aux corps étrangers au sein du flux de déchets entraînait des pannes de machine et des temps d’arrêt ingérables.

L’équipe a donc commencé à chercher un autre système de broyage, ce qui l’a conduite à UNTHA. Après vérification des matériaux, le constructeur a expédié un broyeur UNTHA XR3000C mobil-e sur le site de Crapper pour un essai de deux semaines. Pour prouver la flexibilité d’application de UNTHA, la technologie traitait en alternance des déchets C&I, du bois et d’autres déchets volumineux problématiques, et après des visites auprès de clients de référence, Crapper a investi dans leur propre machine mobile.

Désormais, le XR3000C transforme 30 tonnes de déchets de bois par heure en combustible issu de la biomasse répondant à la spécification P63, avec moins de 6 % de fractions fines < 10 mm. Le produit est vendu à des fabriques de panneaux de particules et à des centrales à biomasse dans tout le pays. À cela s’ajoutent plus de 2 500 euros de chiffre d’affaires par semaine générés par la vente de métaux propres extraits directement du convoyeur à séparateur magnétique.

Lee McGlone, chef d’exploitation de Crapper, commente les raisons de ce nouvel investissement en ces termes : « Actuellement, nous produisons un combustible issu de la biomasse de meilleure qualité et conforme au cahier des charges, avec un seul broyeur au lieu de deux, et nous bénéficions de 20 % de disponibilité en plus. La performance liée au produit est le critère qui nous a poussés à investir, mais le coup de pouce apporté à notre recyclage des métaux a été un bonus très apprécié. Avec 1 000 tonnes de déchets de bois, nous obtenons environ 18 tonnes de métaux propres par semaine que nous pouvons désormais vendre.

Bien entendu, le faible niveau sonore et la consommation d'énergie réduite du XR sont autant d’atouts qui s’ajoutent aux avantages du broyeur, et sa faible émission de poussières, ainsi que son entraînement électrique à régime plus lent, ont fait de notre parc à bois un endroit nettement plus sûr. »

Depuis l’introduction de la nouvelle technologie, Crapper & Sons n’a rencontré aucun dommage d’aucune sorte dû à des imbroyables, alors que « les machines précédentes s’autodétruisaient en présence d’un corps étranger, ce qui nous laissait sans aucune capacité parfois pendant toute une journée », explique Lee McGlone.

L’investissement dans cette nouvelle solution de production de biomasse constitue la toute dernière mesure adoptée par Crapper & Sons vers son objectif du zéro déchet. La construction de leur nouvelle usine de valorisation énergétique des déchets – dont la mise en service est prévue pour 2021 – a également débuté ce mois-ci.

Plus d'informations
Plus d'informations