Le récent chef-d'œuvre d'ingénierie d’UNTHA crée des vagues en Europe

Kuchl, 04.12.2018

Le développement technologique récent mis sur le marché par UNTHA shredding technology a conquis le Vieux Continent avec 10 unités vendues en moins de six mois.

Le système X-Cutter (XC) du broyeur de déchets XR est présenté pour la première fois au salon de l’IFAT à Munich, au mois de mai. Conçu pour atteindre la prochaine génération de performance du broyage SRF en une seule étape (ou offrir un remplacement direct des broyeurs à grande vitesse existants), il est susceptible de transformer divers flux de déchets allant des déchets de bois aux torons de pulpeurs.

Cette technologie permet de produire un CSR de 30 mm (combustible solide de récupération ) homogène pour la production du ciment ou un CDD (combustible dérivé des déchets) raffiné pour des systèmes Waste to Energy qui nécessitent des produits homogènes.

Capable de réaliser des débits allant jusqu’à 40 tonnes par heure (que ce soit sur XR-XC stationnaire ou mobile), ce système de coupe peut fonctionner avec une vitesse de rotor basse de 65 rpm pour des flux de déchets complexes ou 85 rpm pour des matières plus propres. Avec des machines équivalentes sur le marché fonctionnant souvent à une vitesse plus rapide allant jusqu’à 250-350 rpm, UNTHA propose ainsi sur le marché l’usure la plus faible, la disponibilité la plus grande et la meilleure efficacité énergétique. La conception à basse vitesse permet également de gérer une large gamme d’objets non broyables sans temps d'arrêt excessifs auxquels les opérateurs sont généralement confrontés en raison des réparations majeures requises sur des technologies à plus grande vitesse.
Son lancement est précédé de 12 mois de recherche et de développement dans les coulisses et ces machines sont aujourd’hui vendues aux spécialistes en traitement des déchets et aux producteurs de combustibles alternatifs au Royaume-Uni, en Irlande, en Allemagne et en Norvège.

« Ce XR-XC est devenu une alternative très populaire des broyeurs de déchets à haute vitesse existants de l’industrie », déclare Peter Streinik, responsable général du département de broyage des déchets d’UNTHA. « Il définit de nouvelles normes et oblige les opérateurs à réfléchir différemment à propos du traitement des déchets en source d’énergie ».
« Par exemple, la vitesse plus basse indique des niveaux de bruits réduits, ce qui améliore le bien-être de l’opérateur. Cela représente un élément crucial du devoir de diligence d'une organisation envers ses employés. Cela signifie également que les couteaux ont une durée de vie plus longue, ce qui réduit les coûts de fonctionnement de la machine, sans toutefois compromettre sa performance. En outre, la flexibilité nécessaire pour traiter des produits extrêmement variés et complexes répond aux attentes des clients - ils ont besoin de technologies d’avenir capables d’évoluer avec les conditions du marché ».

La demande du nouveau XR-XC a augmenté suite à une tournée européenne du broyeur qui a permis aux opérateurs de tester la machine en utilisant leurs propres matériaux. Par exemple, trois tests au Royaume-Uni ont vu cette technologie transformer cinq flux de déchets différents en combustibles ayant des caractéristiques variées. Au cours d’un test, les déchets résiduels prétraités ont été transformés en combustible (80 mm) à un débit de 30 t/h ; un autre a vu les ordures ménagères résiduelles en sac (OMR) converti en un combustible (<40 mm) à 22 t/h et un troisième a réalisé 12 t/h lors du traitement des fractions légères pour le CSR. Les taux de récupération du métal ont également dépassé les attentes de notre clientèle, avec des fractions métalliques exceptionnellement propres extraites par la bande magnétique à chaque test.

« Les résultats de tels tests participent énormément à la forte demande pour notre technologie », poursuit Peter. « Il faut le voir pour y croire ».

« Avec notre présence active en Amérique, en Australie et en Asie (ainsi qu’en Europe) et avec des négociations qui se déroulent à l’heure où nous parlons, notre objectif est de rendre cette innovation opérationnelle sur tous les continents dans les six prochains mois ».
Parmi les autres développements technologiques figurent un embrayage de protection exigeant peu d'entretien et des moteurs plus puissants afin de satisfaire les exigences de performance toujours croissantes de la clientèle.

 


Télécharger le communiqué de presse